Des univers d’hiver

Des univers díhiver

Dès l’aube, les esprits effleurent l’âme vagabonde, bondissent, puis fouillent les ondes.

L’horizon, brumeux, froid, d’un matin pâle, superpose les images aux mots d’un songe.
Les arbres dévêtus, aux longues branches nues indifférentes, se figent dans le temps.
Les eaux troublées imaginent des éclairs tentaculaires, métal opaque aux desseins affolants.        

L'aurore blanche éloigne les parfums nébuleux d’une fin de nuit fougueuse et farouche.                  

Les bateaux tanguent sur un rythme lancinant, halent des trésors jusqu’aux berges pourpres.
Des vagues à l'âme inconnus, issues d’une existence argentée, s’évanouissent dans les étoiles.                    

D’anciens filets obscurs aux univers d’hiver absolus dévoilent des anges sur la surface des voiles.