Vagabond océanique

Hier, le vent du large a tout balayé.
Il a effacé les traces de mon passage sur le sable humide.
J’ai souri. Mes souvenirs sont invisibles.

Un grain de sable, un coquillage, des lettres d’éternité.
Un souffle millénaire se cache au creux des embruns.
Partir plus loin, aux confins des mers…
Vagabond océanique.