Vers l’infini

J’entends la mer qui poursuit sa route
Comme une délicieuse étendue sauvage.
Au diapason de l’univers,
J’écoute le grondement des rouleaux.
Ils ont traversé tant de tempêtes
Pour s’échouer juste à mes pieds.
Je tends la main vers l’infini.
Comme les yeux des enfants qui plongent dans l’océan.